UALR

UALR

Par FNA
23 novembre 2014

Ce bulletin du mois de juin, d’avant-vacances, est très dense en ce sens qu’il reprend un peu l’ensemble de l’année écoulée.
Il commence tout naturellement par le mot du président, Alain Curtil, qui invoque les domaines de la mémoire, de la convivialité et de la connaissance de l’arme, puis annonce des initiatives sur la création d’un site internet ualr 69 et d’une newsletter, puis évoque la disparition de la figure très emblématique du colonel Jean Dumas.

En ce qui concerne l’UALR proprement dite, une reprise très complète de ses activités énumère : participation au 95e anniversaire de l’Armistice,aux fêtes de Sainte-Barbe, toujours très conviviales, à Lyon le 30 novembre et à Paris avec la FNA.

En ce qui concerne les prévisions d’activités, à ce jour, le voyage en Grèce et la Sainte-Barbe parisienne 2014 avec la FNA sont encore d’actualité.
L’assemblée générale, outre les chapitres habituels rapports, moral, financier, activités, élections, revient sur les nouveautés annoncées par le président – site et newsletter- et ménage un créneau pour un exposé documenté sur les activités très denses du 68e RAA, notamment sa participation aux diverses opérations en cours.

Parmi les activités traditionnelles sont citées :
la sortie annuelle des épouses pour la Sainte Agathe, la messe des artilleurs au sanctuaire Saint Bonaventure,et la commémoration du 8 mai.

On poursuit avec les nouvelles des régiments : le 68e RAA, tout d’abord, avec un mot du président de son amicale G. Vandenhende qui présente ses vœux et annonce un certain nombre d’activités, le régiment, ensuite, avec des retours sur les activités du Mali, du Tchad et l’exercice Tasex.

Quant au 93e RAM, il expose quelques photos sur le séjour au Mali et annonce un dossier spécial Opex à venir.

Le chapitre de mémoire sur l’artillerie traite cette fois des célèbres canons Bofors et de leur historique technique et opérationnel dans nos forces armées, de terre ou de mer, qu’ils soient de 40 ou de 57 mm. Panorama des plus intéressants !

Suivent quelques évocations dans un tout autre domaine : celui de l’historique de notre hymne national « La Marseillaise » et celui fort singulier de la « Sonnerie aux morts »
Ce bulletin s’achève par le in memoriam aussi traditionnel qu’hélas bien fourni cette fois avec les camarades bien connus qu’étaient Jean Dumas, Bernard Théoleyre, Roland Lecoq ou André Le Bescond et quelques informations diverses sur la vie interne de l’UALR.

< Toutes les publications