Sainte-Barbe 2013

Sainte-Barbe 2013

Par FNA
31 décembre 2013
Sainte-Barbe 2013 - FNA

Comme chaque année, la Fédération nationale de l’artillerie (FNA) s’est associée à l’École d’artillerie pour que les cérémonies qui se sont déroulées le 7 décembre 2013 soient un succès.

Et le succès a été au rendez-vous.

Après une émouvante cérémonie le matin à l’Arc de Triomphe (dépôt de gerbe), le reste de la journée s’est déroulée dans l’Hôtel des Invalides :

- Messe solennelle célébrée par le Recteur de la cathédrale Saint-Louis des Invalides : des chanteurs qui, malgré leur jeunesse étaient de remarquables professionnels, ont contribué à faire de cette messe un moment de recueillement exceptionnel, avec des airs de JS Bach, de Mozart, de Gounod ;

- A l’issue de la messe, et dans la cour : aubade jouée par la fanfare de l’École d’artillerie ;

- Présentation de matériel et notamment :

  • le fameux canon de 8 de campagne, système Gribeauval, tracté par un attelage de quatre chevaux est arrivé dans le grand fracas des sabots sur les pavés de la cour d’honneur des Invalides. Mis en batterie en un rien de temps, les servants en uniforme de la Grande Armée de Napoléon l’ont chargé (à blanc bien sûr !) et ont tiré,
  • un canon anti-aérien 40 mm Bofors d’époque avec ses servants dans l’uniforme des soldats français réarmés par les américains en 1944,
  • et bien sûr le magnifique canon Caesar, qui démontre année après année son excellence dans les OPEX qui se succèdent.

- présentation des drapeaux des amicales, les porte drapeaux à l’appel du régiment, allant l’un après l’autre, se placer en ligne face aux autorités. Impressionnant dispositif…

- cocktail dans les salons d’honneur des Invalides prêtés grâce à l’obligeance du directeur du musée de l’armée. Les allocutions des généraux se sont succédées :

  • le général Jean-Pierre Meyer, président de la FNA a fait le bilan des actions menées par la FNA au cours de l’année écoulée et des projets pour l’année future. Il a insisté sur sa préoccupation de revaloriser le rôle de l’artillerie et des artilleurs.
  • puis le général Benoit Royal, commandant l’École d’artillerie de Draguignan a fait le point sur la situation de l’artillerie et notamment son implication marquante dans les OPEX. Il a mis l’accent sur l’apport très important de la nouvelle arme dont allait être dotée l’artillerie : le lance roquette unitaire(LRU).
  • Enfin le général Bernard Guillet, sous chef d’État-major « Plans et programmes » représentant le CEMAT, a mis l’artillerie en perspective dans le dispositif des armées. Il a indiqué que l’artillerie en tant qu’arme, allait payer sa part dans la diminution du format des armées, mais que cette part n’allait pas être proportionnellement supérieure à celle des autres Armes.

 

  • Et l’après-midi, toujours dans l’hôtel des Invalides, s’est tenue l’assemblée générale de la FNA, la statue de Sainte-Barbe trônant au milieu de la table, juste en face du président.

Cette année, nous avions le plaisir d’accueillir parmi nous le général Rocco Viglietta, président de l’Associazione Nazionale Artiglieri d’Italia (c’est-à-dire pour simplifier, la FNA italienne) qui est venu avec son magnifique drapeau, nous apporter le salut de nos camarades transalpins.

Consulter l’album de cette journée

< Toutes les publications