In memoriam

In memoriam

Par FNA
31 octobre 2015

Général Yves Jannin

Le décès de ce très grand Ancien éclaircit encore un peu plus les rangs de cette génération ayant connue et vécu les moments les plus dramatiques de notre histoire.

Né le 14 septembre 1913 à Angers le général Yves Jannin est récemment décédé.

Entré à l’école polytechnique en octobre 1932 il choisit l’arme de l’artillerie métropolitaine à la sortie, sous-lieutenant en 1934 il rejoint le 43e RA en 1936, il y est promu lieutenant.

Affecté au 406e RA en 1939 à Douai il n’y fait qu’un très court passage de deux mois avant de rejoindre la STAT.

En juin 1940 il est affecté à la DAT d’Angoulême puis à celle de la 13e Division Militaire. Volontaire pour le Levant en septembre 1940, suite à l’attaque du navire qui l’y amenait, (où sa conduite lui vaut une citation à l’ordre du corps d’armée) il est interné quelques mois en Turquie Capitaine en 1941 il est détaché au centre de recherches scientifiques industrielles et maritimes à Marseille en 1943.

Rappelé à l’activité en septembre 1944 il rejoint le 35e GAFTA à l’armée du Général De Lattre, il est détaché en Angleterre pour y faire un stage radar.

Affecté à la direction de l’artillerie en 1946, il effectue une nouvelle formation de radariste en Angleterre et en 1949 après un court passage à l’EM des Forces terrestres AA DAT il est désigné pour l’Indochine.

Il y sert successivement au 1/411e RAA et au RAC du Maroc (futur 64e RA) puis à l’EM de l’artillerie de la 2ème Division de Marche du Tonkin comme chef du 3ème bureau, il y obtint une deuxième citation au niveau division pour son action décisive dans les opérations de Nin Binh.

En 1950 il est nommé chef d’escadron

En 1952 il retrouve la STA à Paris et y sert au Groupement de DCA Lieutenant - Colonel en 1957.

En 1958 il est désigné comme chef de corps du 702e GAG à Epernay

En 1960, Colonel, de nouveau à la STA il y est responsable de la prospective et durant les trois années de cette affectation il participe activement à la mise au point des armements nucléaires en se rendant à de nombreuses reprises à Reggane et In Amguel.

En 1964 il est nommé directeur adjoint du Centre d’Essais des Landes à Biscarrosse

En 1968 il est nommé adjoint au Général Inspecteur de l’artillerie et promu

Général de Brigade il quitte le service actif la même année.

Le général Jannin était chevalier de la Légion d’Honneur et officier de l’Ordre National du Mérite

Il avait obtenu deux citations une à l’ordre du CA au Levant en 1940 et une au niveau de la Division en Indochine.  

---

Général Marie-Joseph Planchette

Né le 13 septembre 1931 à Fort de France le Général Marie -Joseph Planchette est décédé le 21 juillet à Melun.

Engagé volontaire en 1949, en 1951 il est affecté en Indochine ou il reste jusqu’en 1954 avant de rejoindre l’AFN.

Reçu au concours de l’ESMIA en 1958 il choisit l’artillerie de marine à la sortie.

Sous-lieutenant en 1959 il commence sa carrière d’artilleur en 1960 au 5/10e RAMa à Turenne.

Lieutenant en 1961

En 1962 il sert à la 6ème batterie d’artillerie de marine à Djibouti.

Capitaine en 1965 il est affecté au 41e RAMa de La Fère, il suit le cursus de l’Ecole d’Etat Major au sein de la 29ème promotion et effectue alors son temps de commandement de capitaine à la tête de la BCS puis de la BHR jusqu’en 1967.

Rejoignant en 1968 le 33e RIMa à Fort de France, il y commande la CCS et la CCAS

De retour en métropole en 1972,

Chef d’escadron il est affecté au GMR de Metz il y reste jusqu’en 1975 puis reçoit une affectation au 1er RAMa de Melun (puis Montlhéry).

Lieutenant-colonel en 1976, il rejoint en 1978 la Nouvelle Calédonie pour l’EM du Général Comsup et en 1980 le 33e groupement de camp à Sissonne dont il sera le chef de corps.

Colonel en 1982,

Affecté à la 11e DMT on lui confie la responsabilité du poste de DMD de la Seine et Marne à Melun

Enfin Adjoint du Comsup à Fort de France en 1985 il est promu Général en 1987 et quitte le service actif en 1988.

Officier de la Légion d’honneur et de l’ONM, croix de guerre des TOE, croix de la valeur militaire, croix du combattant volontaire, il était titulaire d’une citation et d’un témoignage de satisfaction en Indochine.

 

< Toutes les publications