Éditorial L'Objectif N°154

Éditorial L'Objectif N°154

Général (2s) Jean-Pierre Meyer
18 mars 2016

Allons enfants de la patrie,

En ce début d’année 2016, je présente à tous les lecteurs de l’Objectif et à ceux qui les entourent, en mon nom et en celui de la Fédération Nationale de l’Artillerie, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Elle doit être celle du renouveau, après 2015 qui a vu la France bouleversée par les attentats meurtriers qui ont jalonnés le calendrier.

En dehors des pertes nombreuses et douloureuses qui ont aveuglément endeuillé les familles pour lesquelles nous aurons une pensée chaleureuse de soutien, ces attentats ont permis de clarifier la situation, en désignant enfin notre ennemi et en faisant entrer la France en guerre.

Ils ont aussi fait apparaitre dans la population un réel patriotisme, autre que ce Charlie ambigu du mois de janvier, faisant flotter au vent nos trois couleurs dans les échos de notre marseillaise chantée en toutes occasions. Le monde entier aussi, s’est paré de nos couleurs ce qui nous a fait chaud au cœur.

Des mesures nationales importantes, politiques et de sécurité-défense ont été prises. Nos armées pour assurer leurs nombreuses missions intérieures et extérieures bénéficient d’une annulation des réductions d’effectifs et d’équipements nouveaux.

L’artillerie aura sa part à la fois par le maintien des effectifs et la préparation à la projection sur certains théâtres de ses moyens modernes à longue portée.

De nouveaux drones équiperont notre régiment renforçant ainsi notre capacité terrestre de renseignement.

L’artillerie a aussi toute sa place dans les opérations intérieures par les actions statiques devant les points sensibles, usantes pour nos soldats, et qui pourraient être complétées par nos systèmes de renseignement.

Souhaitons qu’en 2016 l’artillerie et les artilleurs prennent ou reprennent toute leur place dans l’ensemble du dispositif opérationnel que nos armées mettent en ligne.

Pour participer à ce renouveau, c’est à nous artilleurs, quel que soit notre statut, en activité ou non, d’expliquer, de persuader et de faire comprendre tout l’intérêt de notre Arme, de ses systèmes et de ceux qui les servent ou qui les conçoivent.

De son côté la Fédération Nationale de l’Artillerie en relation avec les nombreuses associations nationales d’artilleurs et les associations étrangères, poursuivra son action dans ce sens pour que notre Artillerie et nos Artilleurs soient valorisés.

Encore une fois, meilleurs vœux à tous.

Général de Division (2S) Jean Pierre Meyer
Président de la Fédération Nationale de l’Artillerie

< Toutes les publications