Amicale des artilleurs anciens combattants de la 3e DIM, 42e RADT, 242e RADT-PAD3 et pour le souv...

Amicale des artilleurs anciens combattants de la 3e DIM, 42e RADT, 242e RADT-PAD3 et pour le souvenir de la bataille de Stonne

Par FNA
2 février 2015

Cette livraison de septembre 2014 commence tout naturellement par le propos du président Jean-Paul Autant qui reprend le panorama de l’année 2014 pour en souligner les commémorations de toutes sortes : le centenaire de la Première guerre mondiale, le soixante-dixième du Débarquement pour la seconde et le soixante-quatorzième de la bataille de Stonne. Il se livre ensuite à un certain nombre de considérations sur la persistance du phénomène de la guerre dans le monde et la difficulté d’établissement d’une paix durable, pour exalter ensuite l’existence et le rôle de l’amicale.

Le procès- verbal de l’assemblée générale du 18 mai, en retrace ensuite les divers éléments : le rapport financier, la vie de l’amicale et les activités de ses représentants, à noter en particulier la venue du chef de corps du 40e RA et d’un piquet d’honneur, l’établissement de nouvelles photographies des combats de 1940 pour la mairie de SY, la constatation du bon état du canon de 75 mm en dépôt.

Les délibérations et votes entérinent notamment les comptes du trésorier Jacques Lengelé et l’élection comme Président d’honneur du Général Bardon.

Un compte rendu des journées des 17 et 18 mai, commémoratives des très durs combats du mois de mai 1940 qui ont, cette fois encore, rassemblé de très nombreuses personnalités.

Un mot du trésorier Jacques Lengélé, déjà cité plus haut, nous conte les nombreuses tribulations tant militaires que civiles auxquelles il fut soumis après l’Armistice, avant de reprendre des activités professionnelles « normales ».

On termine ce numéro, avant le traditionnel Carnet , par la reprise du discours du Président Jean-Paul Autant qui, après les remerciements adressés à tous les participants pour leur présence ou leur implication, rappelle le glorieux passé du 42e RA au cours de la Première guerre mondiale, les grandes souffrances endurées par tous, populations et militaires, et insiste sur la vigilance qu’il convient plus que jamais d’exercer à notre époque .

< Toutes les publications